X
JPO du 11/02
L'ECITV vous accueille en Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris !
Brochure ECITV
Téléchargez la brochure de l'école !
Je télécharge
Restons en contact
L’ECITV répond à toutes vos questions
Être recontacté

Le RGAA, qu’est-ce que c’est ?

Publié le 13 janvier 2023

Le RGAA pour Référentiel Général D’Amélioration de l’Accessibilité offre de promouvoir et de véritablement mettre en place l’accessibilité du numérique. C’est un plan pratique et opérationnel qui propose des méthodes techniques de contrôle des normes d’accessibilité des plateformes. Les tests et les critères sont variés : méthodes d’implémentation (HTML, CSS, etc), ergonomie, contenu, compréhension, etc.

 

Visuel_RGAA

 

RGAA : normes, critères et référentiel

Le RGAA prend la forme d’un référentiel qui se base sur les normes internationales d’accessibilité numériques WCAG. Il offre une réelle opportunité aux concepteurs des sites web de se mettre en conformité avec la réglementation en termes d’accessibilité aux ressources numériques.

L’objectif du référentiel est de promouvoir l’accès en ligne des services de l’État, des collectivités territoriales et des établissements publics. On voit néanmoins de très nombreuses entreprises privées exiger des développeurs que leurs sites web répondent aux mêmes exigences.

Les normes du RGAA sont basées sur quatre principes de base :

  • – La plateforme web doit être perceptible, c’est-à-dire que les contenus sont proposés de manière à ce qu’ils puissent être perçus par tous les sens. À ce titre, un site web qui souhaite être aux normes doit proposer une solution pour les personnes malvoyantes, afin qu’elles puissent avoir recours à d’autres sens en vue d’utiliser les services du site (comme un bouton de transcription audio).
  • – Le site doit être utilisable : les éléments doivent fonctionner et aboutir à de véritables résultats.
  • – La plateforme doit être compréhensible, tant dans la lisibilité des caractères que dans la forme des textes et leur qualité rédactionnelle.
  • – Le site doit être robuste : son architecture est créée de manière à pouvoir être comprise par le plus grand nombre d’utilisateurs et depuis divers types d’outils. Il doit donc pouvoir fonctionner sur des dispositifs datant de quelques années et être conçu afin de s’afficher également sur les évolutions futures des appareils de connexion d’aujourd’hui.

 

RGAA : être conforme en pratique

Pour obtenir la conformité de sa plateforme web, il faut être attentif à respecter certains critères :

  • – Être conforme aux règles et aux principes de base.
  • – Introduire une page d’aide à l’utilisation de la plateforme.
  • – Intégrer une liste de contenus auxquels on a dérogé et leur justification.
  • – Offrir une solution d’assistance (en ligne) permettant de résoudre les difficultés d’utilisation des internautes.

Obtenir cette certification est un gage de l’amélioration de l’accessibilité du numérique et permet de véhiculer une image de marque très positive. Une entreprise qui fait certifier sa plateforme web selon les principes du RGAA démontre de sa volonté d’inclusion à ses services en ligne. Elle est également susceptible, par ce biais, d’augmenter considérablement le nombre de visiteurs sur sa plateforme et d’améliorer son taux de conversion.

Les professionnels du e-marketing et de la communication digitale, mais également du développement des plateformes web, ont conscience des enjeux et des potentialités du RGAA pour les services online. Ils veillent désormais à proposer des produits aux normes et qui s’adressent à tous les publics.

Pour bien comprendre l’intérêt du RGAA et savoir comment développer des sites web en conformité avec ses dispositions, il faut suivre un apprentissage universitaire spécialisé. L’ECITV propose à ses étudiants une sensibilisation à la légalité du web et aux enjeux futurs d’Internet notamment au sein du Mastère Marketing Digital et e-Business en alternance.

Le RGAA a été réactualisé le 18 février 2021 et cette quatrième version fait disparaître les divers niveaux d’accessibilité en rendant toutes les dispositions du document obligatoires.

200