X
JPO du 11/02
L'ECITV vous accueille en Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris !
Brochure ECITV
Téléchargez la brochure de l'école !
Je télécharge
Restons en contact
L’ECITV répond à toutes vos questions
Être recontacté

Qu’appelle-t-on le Web 3.0 ?

Publié le 8 décembre 2022

On appelle Web 3.0 la nouvelle génération des applications et des services Web. Il fait suite au Web 1 et est considéré par les professionnels comme la continuation des innovations proposées par le web actuel (2.0). Plus participatif, décentralisé, libre et sécurisé, comment définir le Web 3.0 ?

 

Visuel_web_3

 

Caractéristiques du Web 3.0

Le Web 3.0 devrait correspondre au futur de l’Internet d’aujourd’hui. Il se caractérisera, pensent les experts, par l’Internet des Objets et une approche plus sémantique et décentralisée des services en ligne.

Les nouvelles applications qui se réclament de la mouvance 3.0 doivent alors démonter d’être :

  • • Indépendantes et accessibles sur tous les supports de connexion.
  • • Universelles, et ne pas être sous le joug d’un système centralisé (marque, système d’exploitation, institution, etc).
  • • Accessibles à tous, basées sur le système de la blockchain et ouvertes à plusieurs bases de données.

En effet, le Web 3.0 se présente comme la solution aux problématiques rencontrées par le Web 2.0 (la version actuelle), à savoir l’hégémonie des géants de l’internet. Ainsi, la décentralisation est un principe fondateur du Web 3.0, concept qui implique que le réseau des applications 3.0 soit alimenté par des centres de données indépendants. C’est ce qui a inspiré le principe technologique de la blockchain et qui a donné naissance aux cryptomonnaies et aux NFT.

Car le Web 3.0, c’est aussi l’ère du métavers, de la réalité augmentée et des nouvelles interactions en ligne. Il permet également de créer des actifs financiers immatériels dont les transactions seraient ultra-sécurisées et indépendantes du système bancaire (les fameux NFT, accessibles avec un paiement en cryptomonnaies).

 

Le Web 3.0 : un avenir possible ?

L’expression n’est pas toute jeune, elle apparaît déjà dans les années 2010, mais elle a toujours fait débat. En effet, le Web 3.0, tel qu’on le définit actuellement, n’existe pas en pratique, il s’agit encore d’une projection technologique qui commence à se développer.

Le Web 3.0 à son stade actuel est également critiqué en raison de son fonctionnement, qui tend à revenir aux principes de monopole (situation précisément de laquelle il cherche à s’extraire). En effet, en proposant des échanges basés sur la blockchain et souvent nécessitant les cryptomonnaies, le Web 3.0 n’est pas accessibles à tous les utilisateurs. Ainsi, on voit des plateformes émerger pour proposer ces nouveaux services, ce qui tend à revenir à un contexte hégémonique basé sur le pouvoir des grandes plateformes web.

À l’ECITV, les étudiants bénéficient d’un enseignement actualisé et dispensé par des professionnels du secteur du marketing digital. Ils savent donc pleinement appréhender l’émergence, les enjeux et les limites du Web 3.0.

 

 

À l’heure actuelle, le Web 3.0 n’a pas encore véritablement démontré de son intérêt, en dehors du développement d’applications de niche. Néanmoins, il reste important de surveiller ses évolutions au titre d’une veille technique du secteur Internet.

200